Les Alouettes s'amusent contre les Eskimos, 38-25

John Ulan / La Presse Canadienne

EDMONTON - Les Alouettes de Montréal ont découpé en petites pièces la meilleure défensive de la LCF en marquant 28 points d'affilée en première demie, avant de résister à la tentative de remontée des Eskimos d'Edmonton et d'enregistrer une victoire de 38-25, vendredi.

Les Eskimos avaient concédé en moyenne 16,5 points par rencontre depuis le début de la saison, mais leur unité défensive a plutôt mal paru face à la redoutable offensive montréalaise, qui devait pourtant se passer du receveur Jamel Richardson et du demi offensif Brandon Whitaker.

Victor Anderson remplaçait Whitaker dans le champ arrière. Il a récolté 102 verges de gains au sol en 18 courses et a inscrit un touché par la voie des airs. Il a toutefois quitté le match temporairement au quatrième quart en raison d'une blessure. L'ailier défensif Luc Mullinder s'est aussi blessé en fin de rencontre.

Le quart Anthony Calvillo a profité d'un bel effort de sa ligne offensive pour compléter 22 de ses 32 passes, dont quatre pour des touchés. Il a aussi récolté plus de 300 verges de gains aériens dans un sixième match consécutif, ce qui égale un sommet personnel.

C'est plutôt la défensive montréalaise qui a donné des maux de tête à Steven Jyles et aux Eskimos au cours de la rencontre. Jyles a complété seulement 15 de ses 28 passes, a été intercepté une fois et a été victime de cinq sacs.

Cette victoire permet aux Alouettes (4-3) d'obtenir l'exclusivité du premier rang dans la section Est, devant les Argonauts de Toronto. Ces derniers croiseront le fer avec les Stampeders à Calgary samedi soir.

Pour leur part, les Eskimos (4-3) ont encaissé une première défaite en quatre matchs au Stade du Commonwealth en 2012.

Les Alouettes frappent tôt et souvent

Les Alouettes ont ouvert le pointage dès la première séquence de la rencontre. Après un bon retour de 38 verges de Trent Guy sur le botté d'envoi, Calvillo a orchestré une belle série offensive de six jeux et 66 verges qui a mené au quatrième touché de Patrick Lavoie en 2012, sur une passe de 14 verges.

Calvillo est revenu à la charge à la suite d'une bourde sur une tentative de dégagement du botteur Burke Dales. Ce dernier a tenté d'échapper à la pression en courant, mais il a été rejoint par Michael Carter avant de franchir la distance nécessaire pour obtenir un premier essai et les Alouettes ont récupéré le ballon à la ligne de 32 dans le territoire des Eskimos. Deux jeux plus tard, Calvillo a rejoint Brian Bratton dans la zone des buts pour un majeur sur 30 verges.

Les Alouettes n'ont pas ralenti la cadence au deuxième quart. Anderson a inscrit son deuxième touché de la campagne sur une passe et course de 21 verges, puis Adrian McPherson a ajouté son deuxième majeur de la saison à mi-chemin au deuxième quart.

Après un simple de Dales, les Eskimos ont enfin connu une séquence à l'attaque digne de ce nom, mais avec Kerry Joseph et non Jyles derrière le centre. Ils ont aussi profité de l'indiscipline des Alouettes, qui ont commis deux punitions pour un total de 29 verges lors de cette série. Joseph a mis fin à la séquence avec une course d'une verge pour le touché, mais les Alouettes menaient tout de même 28-8 à la mi-temps.

Les Montréalais ont ajouté trois points en début de troisième quart, gracieuseté d'un placement de 27 verges de Sean Whyte. Grant Shaw a répliqué sur 40 verges un peu plus tard.

Pas encore rassasié, Calvillo a ajouté une 17e passe de touché à sa fiche avant la fin du quart. Il a d'abord rejoint S.J. Green pour un gain de 62 verges, avant de lui lancer à nouveau le ballon sur 13 verges pour le majeur.

Les Eskimos ont réduit l'écart au quatrième quart grâce à un simple de Shaw, un touché de Greg Carr et un touché de Clint Kent à la suite d'un botté de dégagement bloqué. Cependant, Chip Cox et Rod Davis ont cloué le cercueil des Eskimos en interceptant des passes de Joseph en fin de rencontre.