Braun: «La vérité aura finalement prévalu»

Ryan Braun. Jae C. Hong / The Associated Press

PHOENIX - En disant que son nom avait été traîné dans la boue, le joueur par excellence de la Ligue nationale, Ryan Braun, s'est présenté au camp d'entraînement des Brewers de Milwaukee, vendredi, et a déclaré que son innocence avait été prouvée, 24 heures après que sa suspension de 50 matchs pour dopage ait été renversée par un arbitre.

Ses coéquipiers se sont assis dans les estrades, en uniforme, pendant qu'il a tenu un point de presse sur le terrain du complexe d'entraînement de l'équipe. Braun a indiqué que depuis que ce processus d'appel confidentiel eut été rendu public, il a vécu «un cauchemar quotidien au cours des quatre derniers mois».

Braun a notamment expliqué que l'échantillon d'urine qu'il a fourni le 1er octobre, premier jour des Brewers en séries, n'a pas été livré à Federal Express avant le 3 octobre, alors que les règles antidopage du Baseball majeur exigent que les échantillons soient acheminés à la compagnie le jour même où ils sont récoltés.

«Au bout du compte, la vérité a prévalu, a-t-il dit. Je suis une victime d'un processus qui s'est complètement effondré et a échoué dans mon cas. Nous, les joueurs, devons être parfaits en ce qui a trait au programme antidopage. Tous ceux qui sont liés à ce programme devraient devoir remplir les mêmes exigences. Il s'agit d'un processus au cours duquel vous êtes coupable à 100 pour cent avant d'être trouvé innocent, complètement à l'opposé du système judiciaire américain.»

Braun a ajouté qu'en raison du délai avant que son échantillon ne soit envoyé au laboratoire, le test était «fatalement vicié».

«Je ne sais honnêtement pas ce qui est arrivé à cet échantillon au cours de cette préiode de 44 heures.»

Braun a appris le 19 octobre que son échantillon comportait des taux anormalement élevés de testostérones. Les plus élevés jamais découverts dans un test antidopage du Baseball majeur, en fait. Si ce résultat avait tenu la route, il lui aurait valu une suspension pour les 50 premiers matchs de la saison.

ESPN a rapporté que Braun avait échoué un test antidopage en décembre.

«J'ai tenté de gérer toute cette situation avec honneur, intégrité, classe, dignité et professionnalisme, car c'est ce que je suis et c'est de cette façon que je me suis toujours comporté dans la vie. Si j'avais fait cela, intentionnellement ou pas, je serais le premier à l'assumer et dire que c'est vrai.

«En aucun temps, je me considère comme quelqu'un de parfait, mais quand j'ai fait des erreurs dans ma vie, j'en ai assumé les conséquences. Je crois de tout mon coeur — et je parierais ma vie là-dessus — que la substance ne s'est jamais retrouvée dans mon corps.»

Il a critiqué les médias pour avoir fait circuler l'information au sujet de l'échec de ce test, spécifiant qu'il y avait eu plusieurs rapports «imprécis, erronés, incomplets et fabriqués» à ce sujet.

«Mon nom a été traîné dans la boue et tout ce pourquoi j'ai travaillé dans la vie a été remis en question.»

Braun a maintenu une moyenne de ,312 avec 33 circuits et 111 points produits la saison dernière, menant les Brewers à la série de championnat de la Nationale, où ils ont été éliminés par les éventuels champions de la Série mondiale, les Cardinals de St. Louis.

Les Brewers et leur gérant Ron Roenicke compteront sur son coup de bâton cette saison, après le départ de Prince Fielder. Le premier-but et joueur autonome a décidé de poursuivre sa carrière avec les Tigers de Detroit.

«Nous sommes un bien meilleur club avec Ryan dans la formation, a dit Roenicke. Ce n'est pas seulement un bon joueur, c'est un gars dont nous avons besoin dans notre vestiaire. Sa présence apporte beaucoup. Nous attendions tous le dénouement de cette histoire et nous espérions cette conclusion positive.»

Le releveur des Brewers Francisco Rodriguez est ravi que Braun ait été blanchi et ne croit pas qu'il doive s'excuser.

«Je ne crois pas qu'il doive quoi que ce soit à qui que ce soit. Je crois, et ce n'est pas pour prendre sa défense, que les gens qui doivent expliquer quelque chose sont ceux en charge des tests. Il a prouvé qu'il n'avait rien pris d'illégal.»

L'arbitre indépendant Shyam Das, qui est associé au Baseball majeur depuis 2000, a renversé la suspension de Braun, jeudi. Il a informé le Baseball majeur et l'Association des joueurs de sa décision, mais n'a pas fourni d'explications écrites. Il a 30 jours pour le faire.

Le vice-président exécutif du Baseball majeur, Rob Manfred, a déclaré que le circuit est «profondément en désaccord» avec la décision de Das.