- Pour la première fois en 123 ans, un rhinocéros naît en captivité en Asie

Une mère rhinocéros a donné naissance au premier rejeton de l'espèce né en captivité en Indonésie, après une grossesse de 16 mois. Le dernier rhinocéros à voir le jour en captivité en Asie était né en 1889, au zoo de Calcutta.

Il s'agit de la quatrième naissance en captivité pour l'espèce en plus d'un siècle. Les trois dernières naissances avaient eu lieu au zoo américain de Cincinnati, selon la fondation internationale des rhinos (IRF), qui a qualifié la naissance d'« historique ».

Le rhinocéros est né samedi dans un refuge du parc de Way Kambas, sur l'île de Sumatra. Sa mère, qui vivait en liberté avant d'être capturée, a fait deux fausses couches dans le passé. Son père, né aux États-Unis, est arrivé en Indonésie en 2007.

Le ministre indonésien des Forêts, Zulkifli Hasan, a baptisé le rhinocéros Andatu, nom formé de la contraction des noms du père, Andalas, et de la mère, Ratu, qui veut aussi dire « cadeau de Dieu ».

Cette naissance « représente un événement majeur dans la conservation des rhinocéros de Sumatra », a souligné le ministre.

Le rhinocéros de Sumatra est une espèce en danger d'extinction. Elle compte moins de 200 individus à l'état sauvage, précise l'IRF, alors qu'on en dénombrait le double il y a vingt ans.

Cet animal est chassé pour ses cornes, vendues à des prix faramineux sur le marché noir en raison de leurs prétendues vertus médicinales.

Le rhinocéros est aussi victime de la destruction de son habitat. Il est d'ailleurs devenu l'un des symboles de la lutte contre la déforestation massive que connaît l'Indonésie.

Radio-Canada.ca avec AFP