Archéologie - Les origines médiévales du soutien-gorge

Le monde de la lingerie est sous le choc : des archéologues de l'Université d'Innsbruck en Autriche affirment avoir retrouvé quatre soutiens-gorge datant du Moyen-Âge dans un château autrichien.

Certaines femmes portaient donc des soutiens-gorge il y a 600 ans, estiment les découvreurs.

Les historiens de la mode s'entendaient généralement pour affirmer que l'apparition de ce sous-vêtement remontait à l'abandon du corset, il y a plus de 100 ans. Le premier prototype a été breveté en 1859 à New York. L'appellation « soutien-gorge » apparaît en 1904 dans le dictionnaire Larousse et en 1912, sous le nom de « brassière », dans l'Oxford. Le diminutif « bra » commencera à être utilisé dans les pays anglophones au cours des années 1930.

Selon Hilary Davidson, conservatrice au London Museum, l'un des exemplaires mis au jour ressemble exactement à un soutien-gorge moderne.

L'archéologue Beatrix Nutz a précisé que les sous-vêtements avaient été découverts en 2008. Elle en avait parlé l'an dernier lors d'une conférence, mais l'information n'avait pas dépassé le monde universitaire jusqu'à ce qu'une émission de la BBC en parle récemment.

Radio-Canada.ca avec Associated Press