Médecine - Vers une solution à la calvitie?

Un mécanisme biologique qui mène à la forme la plus commune de calvitie chez l'homme ( Alopecia androgenetica ) a été observé par des chercheurs américains, ce qui laisse entrevoir la création d'un nouveau traitement pour arrêter la perte des cheveux et même renverser le processus.

En effet, le dermatologue George Cotsarelis et ses collègues de l'Université de la Pennsylvanie ont mis en lumière le rôle d'une certaine protéine, la prostaglandine D synthétase, dans la perte des cheveux.

Un médicament qui cible son action est même en processus de création. Il prendrait la forme d'une crème appliquée sur le cuir chevelu.

Le détail de cette percée est l'objet d'un article publié dans la revue Science Translational Medicine .

Il est généralement admis que les hommes qui présentent de hauts niveaux de testostérone sont plus enclins à perdre leurs cheveux.

Ainsi, environ 25 % à 30 % des hommes présentent des signes de calvitie au début de la trentaine. La moitié d'entre eux auront une perte importante des cheveux à 50 ans.

En 2008, un premier gène lié à la calvitie avait été identifié. Un deuxième l'avait été en 2010.

Saviez-vous que ...?

  • Un humain possède en moyenne 100 000 cheveux. Il perd normalement 50 à 100 cheveux par jour, avec des pointes atteignant 175 durant les changements de saison.
  • Une chute de cheveux est considérée comme anormale lorsqu'une personne perd plus de 150 cheveux par jour pendant une assez longue période pouvant aller jusqu'à deux mois.