Tourisme - Les Grands Jardins de Normandin cultivent toujours l'espoir d'une relance

Même si le site touristique est fermé depuis trois ans, les Grands Jardins de Normandin ne sont pas laissés à l'abandon.

Encore cet été, trois étudiants s'occupent d'entretenir les nombreuses plantes qui ornent le terrain de plusieurs hectares. Les responsables du site veulent absolument éviter qu'elles ne périssent.

L'un des administrateurs, Jean-Paul David, affirme que cette petite équipe est réduite au minimum, mais son travail s'avère essentiel pour l'avenir.

Espoir de relance

Pendant ce temps, les administrateurs attendent toujours que Québec finance le plan de relance. Ils sont toutefois sans réponse depuis plusieurs semaines.

Le maire de Normandin, Lucien Guillemette, s'inquiète maintenant de perdre la subvention d'un million de dollars promise par Ottawa. Il craint qu'elle ne soit bientôt plus disponible.

La ville s'engage à verser 65 000 dollars sur cinq ans, mais les entreprises du secteur privé n'ont pas voulu s'avancer financièrement. C'est d'ailleurs pourquoi Québec refuse de participer au projet.

Malgré tout, le maire de la municipalité croit toujours qu'une relance est possible.