Justice - Roberval : trois véhicules appartenant à Mario Paré seront vendus

Le juge Jean-Paul Aubin ordonne la vente à l'encan des trois véhicules du présumé dirigeant d'un réseau de trafic de stupéfiants de Roberval, Mario Paré, malgré l'opposition de leur propriétaire.

L'homme a été arrêté en janvier dernier lors de l'opération Intérim visant à mettre fin aux activités d'un réseau de trafiquants de drogue qui opérait à partir de quelques bars de Roberval, dont La Jungle, appartenant à Mario Paré.

Le bar La Jungle a été saisi et fermé jusqu'à la fin des procédures judiciaires.

Les policiers ont également saisi une Corvette 2004, un Chrysler Sebring et une camionnette Toyota Tundra, parce qu'il s'agit de biens infractionnels.

L'avocat du bureau de lutte aux produits de la criminalité, Juan Mazano, soutient que le temps presse. « On demande à la cour de vendre les véhicules parce que ce sont des biens qui perdent de la valeur rapidement », dit-il.

Mario Paré a finalement accepté à contrecoeur de laisser aller ses trois véhicules. Devant le tribunal, il a déclaré qu'il avait apporté des modifications à ces voitures qui à ses yeux, représentaient plus que l'évaluation de 40 000 $.

Quoi qu'il en soit, le juge Aubin ordonne la vente des trois véhicules dans un encan à Québec, le 7 juillet. L'argent de la transaction sera placé dans un fonds jusqu'à la fin des procédures. Une partie de l'argent ira aux victimes d'actes criminels.

S'il est blanchi des accusations portées contre lui, Mario Paré recevra l'argent de la vente des voitures.

Le bar La Jungle pourrait également être vendu.