Justice - Opération Pastille : Jonathan Massari condamné à cinq ans de prison

Arrêté en avril 2011 lors de l'opération Pastille, la tête dirigeante d'un réseau de trafiquants de drogue, Jonathan Massari, devra purger une peine de cinq ans de prison.

La Sûreté du Québec avait arrêté un total de 48 personnes au Saguenay-Lac-Saint-Jean et ailleurs au Québec.

L'opération antidrogue avait également permis de mettre la main sur d'importantes quantités de cocaïne, d'ecstasy et de méthamphétamine.

Jonathan Massari avait plaidé coupable en mai dernier à des accusations de gangstérisme, trafic de drogue et recel de monnaie contrefaite.

La juge Johanne Roy a noté la bonne conduite de l'accusé durant sa période de détention dans la détermination de sa peine. « Au lieu de perdre son temps, il l'emploie de façon efficace et c'est tout à son honneur », dit-elle.

Mme Roy a également souligné le fait que Jonathan Massari a été battu en prison. « Il y a lieu de reconnaître les différentes séquelles et autres conséquences de la violente agression dont il a été victime », ajoute la juge.

Un autre individu arrêté dans l'opération Pastille, Carol Claveau, a pour sa part reçu une peine de 30 mois de prison pour complot, trafic de drogue et pour avoir participé activement dans une organisation criminelle.

La majorité des autres accusés dans cette affaire reviennent devant le tribunal le 11 juillet. D'ici là, ils doivent décider s'ils plaident coupables ou s'ils réclament la tenue d'un procès.