Justice - La Couronne réclame une peine de quatre ans de prison pour René Thibeault

Le fondateur de la Maison de l'espoir de l'arrondissement de La Baie, René Thibeault, devrait purger une peine de quatre ans de prison, selon le représentant de la direction des poursuites criminelles et pénales, Me Sébastien Vallée.

M. Thibeault est accusé d'avoir agressé sexuellement deux enfants, dont son fils Pascal, quand il avait cinq ans.

Le rapport sexologique déposé au tribunal, vendredi, montre un portrait sombre de l'accusé. Me Vallée a souligné que seule son image compte pour René Thibeault et qu'il démontrait peu d'empathie pour son fils, qui a aujourd'hui 40 ans.

René Thibeault aurait également laissé entendre que son fils l'avaient incité à l'agresser en venant le rejoindre durant sa sieste. Il a déclaré qu'il avait seulement voulu vérifier si son développement était normal.

Le rapport sexologique ajoute que M. Thibeault avait une attitude de victime, qu'il n'avait effectué aucune remise en question et n'avait démontré aucune capacité d'introspection.

L'avocate de René Thibeault, Gitane Smith, croit que son client devrait être condamné à moins de deux ans dans la communauté, même si les crimes de nature sexuelle ne sont plus éligibles à ce type de peine. Elle justifie sa demande par le fait que les gestes ont été commis au début des années 80.

Le juge Rosaire Larouche rendra sa décision le 17 juillet.