Infrastructures - Baie-Sainte-Marguerite : un pont emporté par la crue printanière

L'accès à une importante section du parc national du Fjord-du-Saguenay est limité depuis mars dernier, alors qu'un pont enjambant la rivière Sainte-Marguerite a été emporté par un embâcle.

Les visiteurs n'ont donc plus accès aux sentiers et aux terrains de camping donnant sur le fjord, dans le secteur de la baie Sainte-Marguerite.

Le directeur du parc national du Fjord-du-Saguenay, Daniel Groleau, explique qu'une passerelle temporaire sera aménagée.

« Pour des raisons de sécurité et parce qu'il y a des personnes qui peuvent continuer d'accéder au refuge de l'Anse-à-la-Barge par kayak, par voies nautiques, c'était important de rétablir le lien pour au moins assurer la sécurité de nos biens et des personnes », indique M. Groleau.

La construction d'un nouveau pont dans un secteur qui est à la fois un parc national, une rivière pour la pêche au saumon et un parc marin présente certaines difficultés.

La Société des établissements de plein air du Québec (SEPAQ) a fait appel à l'expertise de l'équipe de Fjord en arbres du Cap-Jaseux, spécialisée dans l'installation de tyroliennes et de passerelles récréatives, pour installer la passerelle.

« Nos employés sont des techniciens cordistes, ou encore appelés des travailleurs en appui sur corde, explique le président de Fjord en arbres, Marcel Savoie. Ils vont travailler suspendus sur des câbles temporaires, donc ils vont être en mesure de travailler sur la structure sans y toucher. »

La structure de l'ancien pont est toujours dans la rivière Sainte-Marguerite, mais la direction du parc la retirera au cours des prochaines semaines.

La SEPAQ tente aussi de trouver une solution à long terme pour remplacer la passerelle parce que la portion touchée attire le tiers de l'achalandage des parcs nationaux bordant la rivière Saguenay.

La nouvelle passerelle temporaire devrait être accessible au début du mois de juillet.