Infrastructure - L'école les Jolis-Prés doit être agrandie

La Commission scolaire des Rives-du-Saguenay demande à Québec d'agrandir l'école les Jolis-Prés, dans le secteur de Laterrière.

Elle évalue qu'il faudrait ajouter six classes, sans quoi il faudra transférer des élèves vers les écoles de l'arrondissement de Chicoutimi.

Selon la porte-parole de la commission scolaire, Hélène Aubin, il y aura 273 élèves de plus dans le secteur sud de Chicoutimi et à Laterrière dans cinq ans. « En transférant progressivement des élèves vers une autre école qui aura une capacité d'accueil suffisante, mais encore là, c'est une solution qui va être temporaire », dit-elle.

Déjà, la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay a demandé l'ajout d'une salle d'éducation physique et d'art dramatique à l'école Sainte-Bernadette du quartier Murdock.

La présidente du conseil d'établissement de l'école des Jolis-Prés, Nancy Jobin s'oppose à de tels transferts.

« Qu'on ne soit pas déchiré à dire, la maison de droite va à Laterrière parce qu'il y a une fratrie, mais la maison de gauche, vu qu'il n'y a pas de fratrie, va vers Chicoutimi », mentionne Mme Jobin.

Elle indique que l'école de cirque a créé un climat qu'il faut sauvegarder en mobilisant les parents pour obtenir ces nouvelles classes.

« Avez-vous vu des dossiers politiques fonctionner avec une seule personne? Si on est une communauté, alors on doit fonctionner en communauté » ajoute la présidente du conseil d'établissement.

La Commission scolaire des Rives-du-Saguenay souhaite que les parents du secteur de Laterrière travaillent avec elle pour convaincre Québec d'investir à Laterrière, alors qu'au cours des dernières années, deux écoles ont été fermées dans le secteur de Chicoutimi.