Industrie forestière - Lac-Saint-Jean : une injonction oblige la reprise de la coupe forestière

Produits forestiers Résolu (PFR) obtient une injonction interlocutoire de la Cour supérieure pour mettre fin au moyen de pression d'une soixantaine de propriétaires de machinerie forestières du Lac-Saint-Jean.

Les entrepreneurs forestiers ont cessé la coupe de bois dans sept secteurs depuis lundi, pour réclamer une augmentation de 25 % du prix du mètre cube de bois payé par Produits forestiers Résolu.

L'entreprise les sommait de reprendre immédiatement la coupe forestière parce qu'elle craignait une rupture des approvisionnements qui pourrait conduire à la fermeture de ses six scieries du Lac-Saint-Jean.

Dans sa requête, PFR plaidait également qu'il était loin d'être vrai que tous les entrepreneurs forestiers connaissent des difficultés financières.

Le porte-parole de PFR, Pierre Choquette, précise que les propriétaires de machinerie forestière seront avisés de la décision du tribunal durant le week-end pour qu'ils retournent en forêt lundi.

« Ça faisait quelques semaines qu'on discutait de certains points spécifiques avec certains entrepreneurs et est survenu le coup d'éclat, explique M. Choquette. On a dû regarder quels étaient nos recours, parce qu'évidemment, il y avait des ententes. »

Par ailleurs, l'entreprise demande aux propriétaires de machinerie forestière d'oublier la hausse de 25 % qu'ils réclament. « Ça impose une augmentation assez considérable des coûts de la compagnie, affirme Pierre Choquette. Ça remettrait, ni plus, ni moins, nos opérations dans une situation de déficit. »

L'injonction interlocutoire demeurera en vigueur jusqu'à ce que la Cour supérieure rende une décision permanente.