Cyclisme - La navette sur le Saguenay victime de son succès

La popularité de la nouvelle navette sur la rivière Saguenay, dans le secteur de Shipshaw, créé du mécontentement chez certains utilisateurs.

Dimanche, 250 cyclistes et piétons ont voulu traverser le Saguenay d'une rive à l'autre, ce qui a occasionné plus de deux heures d'attente au quai.

Le ponton acheté par la Ville de Saguenay, d'une valeur de 150 000 $, a une capacité de 12 passagers. Il ne peut cependant transporter que six personnes à la fois.

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, explique que les capitaines qui le pilotent n'ont pas la formation adéquate.

Transport Canada exige qu'ils détiennent un permis de capitaine de traversier.

« C'est une rivière qui est dangereuse, affirme M. Tremblay. Il faut savoir comment naviguer, il ne faut pas qu'il arrive d'accident. Ça, c'est un peu particulier. »

Les capitaines devraient suivre les cours appropriés, probablement au cours de l'hiver.

Quand l'achalandage est normal, les cyclistes apprécient la nouvelle navette. « On a attendu 20 minutes environ, dit l'un d'eux. Je pense que c'est raisonnable, mais il ne faudrait pas que ce soit plus que ça parce que ça va être trop long. »

La Ville de Saguenay préférait offrir un service partiel cet été, plutôt que de sacrifier toute la saison.