Énergie - Gaz Métropolitain se prépare au prolongement de son gazoduc vers la Côte-Nord

Gaz Métropolitain s'apprête à lancer les études de faisabilité environnementales, techniques et commerciales de son projet de prolongement de son gazoduc de Saguenay, jusqu'à Sept-Îles.

Le gazoduc de 450 kilomètres nécessitera un investissement de 750 millions de dollars.

L'entreprise détient le droit exclusif de distribution du gaz naturel sur la Côte-Nord depuis 1999, mais la construction d'un gazoduc n'a été mise à l'ordre du jour que récemment pour profiter du développement économique de la Côte-Nord.

Le directeur des relations avec les communautés de Gaz Métropolitain, Pierre-Yves Boivin indique qu'il y a peu de choses de faites, mais que des rencontres sont organisées. « C'est un bon moment pour nous de diffuser davantage d'informations pour rejoindre un public plus large », affirme-t-il.

Gaz Métropolitain veut, notamment, s'assurer d'un maximum d'appuis avant de connaître le tracé du gazoduc et le début des différents processus d'analyse.

« On va pouvoir recueillir les suggestions, les recommandations, les préoccupations de la population et des autorités aussi, des gens qui gèrent le territoire et prendre ça en considération », ajoute M. Boivin.

Le gazoduc traversera le territoire de la municipalité régionale de comté (MRC) du Fjord-du-Saguenay.

Le préfet, Jean-Marie Claveau, admet qu'il y a là une occasion d'attirer des entreprises pour qui le gaz naturel constituerait un atout.

Il note également que la construction créera beaucoup d'emplois.

M. Claveau assure tout de même qu'il restera prudent dans l'évaluation du projet. « Les préoccupations au départ sont le respect de l'environnement et on n'a pas donné une carte blanche, dit-il. On donne un accord de principe, mais à l'intérieur d'un cadre bien défini. »

Le processus d'évaluation environnemental devrait commencer en 2013, pour amorcer la construction en 2014.