Élections Québec 2012 - Lac-Saint-Jean : Le maire de Desbiens songe à devenir candidat indépendant

Nicolas Martel envisage sérieusement de devenir candidat indépendant dans la circonscription de Lac-Saint-Jean pour forcer les partis politiques à prendre des engagements concrets pour le milieu rural.

Le maire de Desbiens, comme plusieurs de ses collègues au Lac-Saint-Jean, est irrité de voir les différents candidats faire de vagues promesses selon la ligne de parti. Il affirme que ces engagements peu concrets sont très éloignés des préoccupations du milieu.

« Ce qu'ils avaient à faire il y a un mois, un mois et demi, c'est de faire le tour des municipalités qu'ils représentent puis leur demander si chacune des municipalités avait des projets à soumettre et, à partir de là, faire leur plan d'action », affirme Nicolas Martel.

S'il fait le saut dans la campagne électorale comme candidat indépendant, Nicolas Martel prévient qu'il se joindrait, une fois élu, au parti qui forme le gouvernement. Il souhaite ainsi que la circonscription de Lac-Saint-Jean soit du côté du pouvoir.

Le maire Martel se défend d'être un mercenaire politique. Il soutient, au contraire, que c'est la seule façon de faire de la politique parce que le système est gangrené par la partisanerie, selon lui.

« Aujourd'hui, il faut avoir une partie du pouvoir pour avoir des sous, des subventions et ainsi de suite », croit Nicolas Martel.

Le maire de Desbiens évalue si la population appuie sa démarche et annoncera vendredi s'il fait le saut dans la campagne électorale. Il peut déjà compter sur le soutien de quelques maires ruraux.