Santé - Légionellose : un 12e décès et une source de contamination évoquée

La Direction régionale de santé publique (DRSP) de la Capitale-Nationale a confirmé mardi un 12e décès lié à la légionellose, au moment où un spécialiste en ventilation avance que des travaux d'excavation effectués en Haute-Ville près du Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) seraient à l'origine de l'éclosion.

La victime, une femme âgée, aurait contracté la maladie avant le 29 août, ce qui fait dire aux autorités que la situation est toujours maîtrisée. Depuis cette date, aucun nouveau cas d'infection n'a été rapporté.

Le bilan de personnes qui ont contracté la maladie depuis le début de l'éclosion, à la mi-juillet, est toujours le même. Il se situe à 176.

La DRSP de la Capitale-Nationale persiste aussi à dire que la source de la contamination a été contrôlée depuis le nettoyage complet des tours de refroidissement dans le périmètre ciblé.

Le nouveau bilan de la DRSP de la Capitale-Nationale survient au moment où un spécialiste en ventilation, Martin Auger, a avancé mardi que les travaux d'excavation au MNBAQ pourraient être à l'origine de la contamination à Québec.

Après avoir analysé la météo et les vents du mois de mai jusqu'au 8 septembre, Martin Auger, de la firme ABI Environnement, conclut que même si les cas de légionellose ont été observés dans les quartiers centraux, l'origine de la contamination peut être ailleurs.

« J'ai pris les directions du vent. Juste après, j'ai regardé la carte de la santé publique et j'ai placé mes résultats. Ça a donné quelque part autour des plaines d'Abraham. »

La direction du MNBAQ a réagi en fin de journée, mardi. Elle assure qu'elle collaborera avec la DRSP de la Capitale-Nationale.

Les responsables disent avoir pris connaissance de l'hypothèse selon laquelle le chantier de construction du nouveau pavillon pourrait être une source potentielle de contamination de la légionellose.

La DRSP de la Capitale-Nationale maintient pour sa part que l'origine de la contamination se situe vraisemblablement en Basse-Ville et que les tours de refroidissement dans le périmètre ciblé ont été nettoyées.

Quoi qu'il en soit, des prélèvements ont été effectués mardi sur le chantier du MNBAQ.