Justice - Jacques Delisle aurait préféré être jugé par ses pairs

L'ex-juge Jacques Delisle aurait souhaité que son procès se déroule devant trois juges plutôt que devant un jury constitué de civils.

L'homme de 77 ans avait fait cette observation au journaliste Yannick Bergeron pendant son procès. À ce moment, le jury ne l'avait pas encore reconnu coupable du meurtre prémédité de sa femme, Nicole Rainville.

Jacques Delisle avait alors laissé entendre qu'un procès devant trois juges est particulièrement justifié lorsque la preuve repose sur des témoignages d'experts. Les sacrifices demandés à douze personnes pendant des semaines de procès lui semblaient aussi trop grands, notamment du point de vue financier.

L'idée de privilégier un procès devant trois juges plutôt qu'un jury a déjà été soulevé par de nombreux juristes. Dans le cas du procès pour meurtre de l'ex-juge Delisle toutefois, le criminaliste Serge Goulet ne croit pas que cette façon de faire aurait été pertinente.

« Si on prend trois juges qui entendent cette cause-là et qu'ils l'acquittent, on pourrait s'inquiéter du fait que les gens dans la population puissent dire : " entre eux, ils se protègent. " Alors qu'ils ne peuvent pas dire ça d'aucune façon, ce sont douze personnes qui ont rendu une décision », explique Serge Goulet.

Par ailleurs, l'avocat de Jacques Delisle, Me Jacques Larochelle, n'a toujours pas déposé sa requête pour porter en appel le jugement rendu à la suite du verdict de culpabilité prononcé par le jury de huit hommes et quatre femmes.