Santé - Santé mentale: le CHEO peine à répondre à la demande

L'urgence du Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario (CHEO) enregistre un nombre record de patients qui souffrent de problèmes de santé mentale. Depuis 2 ans, la demande pour des soins urgents en santé mentale a bondi de 50 %.

Cette année, ils seront plus de 2000 à se présenter à l'urgence du CHEO en raison d'une grave détresse psychologique. Selon le travailleur social, Guy Doucet, les jeunes qui éprouvent des problèmes de santé mentale sont non seulement plus nombreux, mais aussi plus malades qu'autrefois.

La vingtaine de lits de l'urgence réservés aux patients qui éprouvent des problèmes de santé mentale déborde continuellement, à tel point que l'administration de l'hôpital est forcée de garder les jeunes en crise dans les lits destinés à la santé physique. Le président-directeur-général de l'établissement de santé avoue que ce ne sont que les cas les plus graves qui sont hospitalisés.

À l'hôpital on estime que cette hausse est en partie attribuable au fait que la maladie mentale n'est plus autant stigmatisée qu'auparavant et que les gens hésitent moins à demander de l'aide.