Santé - Des patients atteints d'Alzheimer aux Résidences de la Gappe

Des personnes âgées habitant aux Résidences de la Gappe, dans le secteur de Gatineau, craignent d'être obligées de déménager en raison de l'arrivée de patients du Centre de santé et des services sociaux (CSSS).

La direction envisage de louer 26 chambres à des patients du CSSS de Gatineau afin de libérer les hôpitaux. Ces personnes, qui séjourneraient aux résidences privées, sont atteints de la maladie d'Alzheimer.

Les Résidences de la Gappe libéreraient un étage pour regrouper ces patients, ce qui constitue une pratique courante, selon la direction.

Par contre, la situation pourrait nécessiter de déménager près d'une trentaine de locataires ailleurs dans les résidences, ce qui en bouleverse plusieurs.

Andréa Parent, 78 ans, est parmi ceux-là. Elle s'en inquiète et cette situation la prive de sommeil.

Un sentiment que partage un voisin qui ne veut pas côtoyer quotidiennement des gens atteints d'Alzheimer. « Je ne suis pas jeune, mais malgré ça, ça ne me tente pas », déclare Gérard Trépanier qui déménagera pour la troisième fois depuis qu'il habite aux résidences.

La direction des Résidences de la Gappe dit vouloir s'adapter à l'évolution de la santé de sa clientèle. Elle affirme que personne ne sera obligé de déménager et qu'elle respectera le choix des résidents qui veulent demeurer dans leur appartement.

D'après un reportage de Pascale-Marie Dufour.