Fonction publique - Un nombre record de congés de maladie chez les fonctionnaires fédéraux

L'absentéisme chez les fonctionnaires fédéraux est en pleine croissance depuis les dix dernières années. Selon un rapport confidentiel du Conseil du Trésor, dont la CBC a obtenu copie, ces employés prennent un nombre record de congés de maladie.

Chaque jour, environ 19 500 fonctionnaires sont absents pour des raisons de maladie, soit environ le nombre de postes que le gouvernement Harper compte abolir.

Des experts estiment que les compressions annoncées par le gouvernement conservateur pourraient aggraver la situation. Le rapport a toutefois été effectué il y a un an, soit avant les annonces du dernier budget.

Ces jours non travaillés représentent une perte de 1 milliard de dollars par année.

La plupart des fonctionnaires bénéficient de 15 jours d'absence pour raison de maladie par année. En moyenne, ils en utilisent 12.

Soulignons que le rapport de 86 pages n'inclut pas les employés des sociétés de la Couronne, comme Radio-Canada / CBC.

Les invalidités à long terme augmentent

Les employés qui ont besoin de plus de jours de maladie que le nombre qui leur est accordé bénéficient d'un congé d'invalidité de longue durée.

Le rapport du Conseil du Trésor souligne que la demande pour ce type de congé est aussi à la hausse, ce qui se traduit par six jours par année de travail perdu par employé fédéral.

Ensemble, les congés de maladie et les congés d'invalidité de longue durée représentent un taux d'absentéisme moyen de 18 jours par année par employé, ce qui équivaut à presque un mois de travail.

Ce résultat est presque 2,5 fois plus élevé que le taux d'absentéisme enregistré au Canada dans le secteur privé.

Selon le document du Conseil du Trésor, environ 6000 fonctionnaires fédéraux bénéficient chaque jour d'un congé d'invalidité de longue durée. Ils reçoivent 70 % de leur salaire de base.

Le stress, la dépression et d'autres problèmes de santé mentale sont les principales causes invoquées pour demander un congé prolongé.

Le rapport souligne par ailleurs que plus il y a d'absences liées à la maladie, plus les autres employés voient augmenter leurs responsabilités, ce qui peut mener à davantage d'épuisement, voire de maladie.

Des réactions

La Fédération canadienne des contribuables demande au gouvernement fédéral de resserrer les règles, estimant que le régime de congés de maladie est trop généreux.

Des fonctionnaires à qui Radio-Canada a parlé ne semblent toutefois pas surpris par les conclusions du rapport.

L'Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC) aimerait quant à elle avoir des détails sur la méthodologie du rapport. « Je crois qu'on a pris tous les congés, incluant les gens qui sont partis pour un an, deux ans. [...] J'aimerais bien voir les statistiques et voir sur quoi on base les chiffres », souligne le vice-président exécutif régional de l'AFPC, Larry Rousseau.

M. Rousseau ajoute que l'application des compressions fédérales actuelles, « ça a été très mal planifié de la part du gouvernement », exception faite de quelques ministères et agences.

Le rapport du Conseil du Trésor devait faire le point sur la situation et jeter les bases d'une révision complète du système fédéral des congés de maladie et d'invalidité de longue durée.

Les représentants de l'agence fédérale refusent toutefois de dire ce qui est advenu de cette initiative.

Avec la CBC.