Animaux - Les propriétaires d'un chenil obtiennent leur peine

Les propriétaires du centre d'élevage Paws-R-Us de Clarendon, dans le Pontiac, acceptent de se soumettre à un ordre de la cour qui leur demande de ne pas posséder plus de trois animaux ou de ne plus opérer de chenil, et ce, pendant deux ans. La décision de la cour a été rendue, vendredi, au palais de justice de Gatineau.

Les propriétaires avaient plaidé coupables, en novembre, à 17 accusations dans cette affaire.

Paws-R-Us avait fait parler de lui en septembre dernier lorsque des agents du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ), avec l'aide de la Humane Society International, avaient évacué plus de 500 chiens. Plusieurs des animaux avaient subi de mauvais traitements et présentaient des problèmes de malnutrition et de santé.

Dans un communiqué émis vendredi, la Humane Society d'Ottawa, qui avait pris part à l'opération de sauvetage, se dit outrée par la peine imposée aux propriétaires du chenil. L'organisme juge la peine trop légère.

Avec CBC