Économie - La cause des retraités de Papiers Fraser en Cour supérieure

Les retraités de Papiers Fraser, qui ont vu leurs prestations de retraite diminuer de 40 % depuis deux ans, sont en Cour supérieure de l'Ontario à Toronto vendredi. Ils intentent un recours collectif de 12,3 millions de dollars contre la compagnie.

En matinée, les avocats de Brookfield Asset Management, l'entreprise qui détient le contrôle de Papiers Fraser, ont présenté leur plaidoirie. Les avocats du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier, qui représentent les retraités, présenteront aussi la leur. Le juge pourra ensuite décider du sort des quelque 570 retraités de Papiers Fraser au Québec.

Selon l'Association des retraités de Papiers Fraser, il s'agit d'une étape décisive. « C'est certainement une journée inquiétante, parce que les gens qui sont poursuivis [...] se cachent derrière la Loi sur la faillite pour dire qu'on ne peut pas les poursuivre. Dépendamment de la décision du juge, le recours collectif au Québec pourrait tomber », soutient Maurice Lalande, président de l'Association des retraités de Papiers Fraser.

Les retraités espèrent qu'une décision sera rendue avant le 12 juillet dans cette affaire.

C'est en février 2011 que des syndiqués ont lancé le recours collectif contre Papiers Fraser dans le but de récupérer au moins une partie de leurs prestations de retraite.

La moyenne d'âge des retraités faisant partie du recours collectif est de 73 ans.