Immigration - Expulsion suspendue pour une Torontoise originaire de l'Ouganda

La femme d'origine ougandaise, Laetitia Nanziri, restera un peu plus longtemps que prévu au Canada.

Un juge de la Cour fédérale a temporairement suspendu l'ordre d'expulsion auquel elle faisait face.

Elle devait être expulsée le 4 août. La Cour fédérale veut qu'elle puisse plaider sa cause devant un juge.

Laetitia Nanziri conteste son expulsion. Elle affirme être homosexuelle et soutient qu'elle pourrait être lapidée si elle est renvoyée dans son pays. L'homosexualité est illégale en Ouganda.

Elle craint aussi que ses enfants soient maltraités.