Emploi - Deux des plus importants syndicats au pays se rapprochent d'une fusion

Le Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier (SCEP) et le syndicat des Travailleurs canadiens de l'automobile (TCA) ont présenté mercredi, à Toronto, leur proposition de fusion.

Les deux syndicats envisagent de s'unir depuis janvier 2012, dans le but de mieux défendre les droits des travailleurs devant les grandes entreprises. Ils avaient alors mandaté un comité responsable de proposer une nouvelle structure.

Selon le secrétaire-trésorier du SCEP, les efforts d'union se sont inspirés des mouvements de contestation comme celui des « Indignés de Bay Street ».

Le président des TCA croit de son côté que le nouveau syndicat pourra faire plier les gouvernements de droite et les grandes entreprises.

En début d'année, Ken Lewenza, avait expliqué que les travailleurs devaient réagir « aux attaques » des entreprises et des gouvernements survenues depuis le début du ralentissement de l'économie en 2008.

Il a donné l'exemple de la fermeture d'Electro-Motive Diesel à London l'hiver dernier après plusieurs semaines de lock-out imposées par la multinationale Carterpillar.

Les deux syndicats prévoient fusionner au courant de l'année 2013. Ils représenteraient alors plus de 300 000 membres au pays.