Affaires municipales - Crise immobilière à Timmins

La ville de Timmins vit une crise immobilière intéressante pour les entrepreneurs. La demande dépasse largement le nombre de maisons sur le marché. La ville libère des parcelles de terrains municipaux, mais plusieurs sont d'avis que c'est trop peu trop tard.


« Nous ne pouvons pas dire combien de maisons nous avons de besoin pour satisfaire la demande, mais c'est évident en regardant nos statistiques que Timmins a grandies », affirme l'urbaniste municipal, André Robichaud.

Une augmentation légère, de moins de 0,5 %, selon les chiffres du recensement de 2011, mais la ville faisait déjà face à une pénurie de logements abordables. « Des maisons de 100 000 $ à 150 000 $, il y en a très peu », poursuit M. Robichaud.

La Ville va désormais obliger les promoteurs immobiliers à construire une certaine proportion de logements abordables. Pour le président du comité du logement de la Chambre de commerce, Claude J. Gagnon, c'est une bonne nouvelle. « C'est une partie de la solution, il faut tout de même trouver un contractant capable de réaliser plusieurs projets à la fois », dit-il.

Quelques entrepreneurs construisaient déjà de nouvelles maisons, comme la firme Dalron Quest qui souhaite mettre la main sur les nouveaux terrains de la ville.

Toutefois, la construction de logements abordables est une tout autre histoire, car construire à Timmins coûte cher en raison du prix des matériaux et il y a un manque de main d'oeuvre en raison de la forte demande dans l'industrie minière.

Selon l'agent immobilier Bruno Gendron, les gens devront s'habituer aux prix élevés des maisons. Malgré la forte demande, il croit que la Ville surestime les besoins. « Avons-nous accueilli plus de 1000 nouvelles personnes à Timmins ? Si l'on parlait plutôt de 3000 ou 4000 personnes, à ce moment-là ça vaut la peine pour un développeur de venir construire, mais pas avant ça », estime M. Gendron.


Le maire de Timmins a rencontré, en début de semaine, la ministre des Affaires municipales et du Logement, Kathleen Wynne, pour l'informer de la situation. Tom Laughren espère avoir l'appui des deux paliers de gouvernements pour accélérer le processus et offrir à sa population du logement réellement abordable.