- Nuits d'Afrique : Emel Mathlouthi, une douce voix révoltée

Quand les Tunisiens se sont révoltés contre le président Zine el-Abidine Ben Ali, le hasard a voulu que la chanteuse Emel Mathlouthi soit à Tunis pour une série de concerts.

Elle s'est donc naturellement mêlée aux manifestants et a chanté au milieu de la foule. Sa voix douce avec ses envolées lyriques a donné une teinte poétique à cette séquence révolutionnaire.

Une vidéo de cet instant magique diffusée sur Internet a fait d'Emel Mathlouthi un symbole de cette révolte qui allait déclencher ce qu'on a appelé le printemps arabe.

Forcément, la jeune chanteuse sera associée de longues années encore à la révolte de son peuple.

Mais ce destin n'est pas arrivé de nulle part. Emel Mathlouthi a un long parcours pétri d'influence artistique et d'engagement politique. De Bob Dylan au chanteur libanais Marcel Khalifé, en passant par Joan Baez et l'Égyptien Chikh Imam.

Tout en parcourant le monde, la chanteuse a pris le temps de tisser son album, sorti en janvier 2012. Il porte le titre de Kelmti Hora (ma parole est libre), marquant le début d'une nouvelle ère pour les Tunisiens.

Quelques heures avant son concert au Cabaret du Mile-End, la chanteuse a accordé une entrevue à Radio-Canada.ca.

Texte et entrevue de Kamel Bouzeboudjen