- Les résultats de Bixi pénalisés par la grève étudiante

La crise étudiante a fait une victime collatérale insoupçonnée : le Bixi. Le nombre de déplacements en Bixi effectués par des utilisateurs occasionnels a connu une baisse de 20 % et la Société de vélo en libre-service a remarqué que la diminution était plus marquée dans les stations situées près des établissements d'enseignement.

« Cette baisse est surtout concentrée dans les stations près des institutions d'enseignement, ce qui nous porte à conclure que les manifestations ainsi que l'annulation des sessions universitaires et collégiales ont eu un effet négatif sur ce segment d'utilisateurs », écrit la Société de vélo en libre-service, qui a publié jeudi ses états financiers de mi-saison.

Mais, de façon générale, le nombre de déplacements est en hausse de 10 %, atteignant 2,7 millions, ou 54 %de l'objectif fixé.

La société de vélo en libre-service rapporte un déficit de 3,39 millions de dollars, qui combine à la fois les activités de Montréal et les activités internationales.

Une modification des règles comptables a cependant fait passer ce déficit à 4,82 M$. La correction, qui porte sur la façon de comptabiliser les revenus provenant du contrat de Londres, ne touche toutefois que les activités internationales.

La Société de vélo a enregistré des revenus de 32 M$ en 2011. Les ventes à l'étranger ont totalisé 28,5 M$ (27,1 M$ après la correction comptable).

Les revenus d'exploitation pour Montréal ont atteint 4,89 M$.