Transports - Un mur antibruit à Québec donne de l'espoir à des citoyens de Trois-Rivières

La Ville de Québec va de l'avant avec l'aménagement d'un mur végétal antibruit en bordure de l'autoroute Laurentienne. Ce projet donne de l'espoir à des résidants du secteur Trois-Rivières-Ouest.

Des résidants de la rue Lacoursière et du boulevard Saint-Jean demandent à la Ville de Trois-Rivières et au ministère des Transports de se séparer la facture de la construction d'un mur antibruit le long de l'autoroute 55.

C'est la quatrième fois que des citoyens tentent de remédier à la situation. Précédemment, la Ville a toujours refusé de partager la facture avec le ministère des Transports, prétextant que les gens qui s'établissent dans ce secteur sont au courant du bruit.

Or, il y a quelques jours, la Ville de Québec a annoncé l'aménagement d'un mur végétal antibruit le long de l'autoroute Laurentienne. Il s'agit d'un projet pilote qui sera financé à moitié par le ministère des Transports.

Les résidants de Trois-Rivières-Ouest souhaitent que le même scénario se répète pour eux.

De son côté, la ville de Trois-Rivières dit attendre que la cour étudie la question. C'est que les citoyens de Québec n'ont pas l'intention d'abandonner un recours collectif autorisé contre le ministère des Transports.