Faits divers - Drame de Warwick : les résultats d'autopsie tardent

Les résultats préliminaires de l'autopsie pratiquée sur les corps des trois victimes du drame de Warwick de lundi n'ont toujours pas été dévoilés et il faudra peut-être attendre un peu pour savoir ce qui a causé ces décès.

Les trois corps ont été retrouvés dans un garage incendié derrière une résidence. Un père et ses trois enfants ont été découverts sans vie. Il s'agit des dépouilles de Jocelyn Marcoux, Lindsey Brillant-Marcoux, 11 ans et Karen Brillant-Marcoux, 13 ans.

La Sûreté du Québec avait annoncé que les résultats d'autopsie seraient connus jeudi. À l'heure actuelle, seuls des résultats partiels sont connus, mais il est impossible de savoir exactement ce qui a tué les enfants ainsi que leur père. Des rapports toxicologiques sont attendus.

Il est aussi trop tôt pour savoir si les victimes sont décédées avant ou pendant l'incendie.

Les résultats seront peut-être connus vendredi. Ils devraient confirmer la thèse du double meurtre suivi d'un suicide.

Dispute autour de la garde des enfants

Les parents, qui étaient séparés, se disputaient la garde de leurs deux enfants.

Une rencontre concernant une requête pour aliment et garde d'enfant était d'ailleurs prévue en matinée au palais de justice de Québec entre le père et la mère des enfants.

Le cabinet Brodeur Prémont Lavoie, qui devait représenter Jocelyn Marcoux en Cour supérieure aujourd'hui, confirme que le père avait la garde exclusive des deux enfants, et que la mère souhaitait maintenant obtenir cette garde exclusive.

Le père avait visiblement utilisé les médias sociaux, quelques heures avant le drame, pour exprimer son désespoir relativement à la garde de ses enfants. Dans un message publié sur sa page Facebook, il exprimait de vives critiques envers le système de justice.