Faits divers - Disparition de Luce Pouliot : 30 ans plus tard, ses ossements sont identifiés

La disparition de Luce Pouliot demeurait une énigme depuis 30 ans. En 1982, la jeune femme de La Tuque a disparu, sans laisser de traces.

Or, grâce à un échantillon d'ADN fourni par sa mère, le laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale a réussi à faire le lien entre cette disparition et des ossements retrouvés à Bécancour, le long du fleuve Saint-Laurent, en 1992.

Anne Pouliot-Laflamme cherchait sa soeur, Luce, depuis 30 ans. « J'ai fait le saut, mais quand je les ai vus, je savais qu'ils avaient les résultats du test d'ADN et que c'était concluant. »

Encore sous le choc, la mère de Luce, Georgette Pouliot, n'a pas voulu accorder d'entrevue. De leur côté, le frère de Luce et ses deux soeurs croient qu'elle a été assassinée.

La Sûreté du Québec refuse de commenter le dossier parce que l'enquête se poursuit.

Rappel

Luce Pouliot a 18 ans quand elle quitte La Tuque pour aller à Sorel chez son oncle. Elle y passe deux semaines et doit ensuite retourner chez elle, à La Tuque, en autobus.

Son oncle affirme plutôt l'avoir déposé à quelques kilomètres de Sorel sur la route 132. La famille Pouliot restera sans nouvelle de Luce jusqu'à cette année.