Justice - Un homme est arrêté en lien avec les meurtres de trois femmes de Winnipeg

La police de Winnipeg a annoncé lundi avoir arrêté un homme de 52 ans relativement à la disparition et l'homicide de trois femmes.

Shawn Cameron Lamb, originaire de Sarnia en Ontario, a été formellement accusé dimanche des meurtres de Carolyn Sinclair, Tanya Nepinak et Lorna Blacksmith. Seulement deux des trois dépouilles ont été retrouvées.

L'accusé a été arrêté le 21 juin dernier pour agression sexuelle. Les policiers auraient ensuite fait le lien avec les meurtres.

Un long dossier criminel

Selon des informations communiquées par les policiers de Winnipeg, Shaw Cameron Lamb a été reconnu coupable de plus d'une quarantaine de délits criminels depuis 2002.

La police ignore pour le moment s'il a pu commettre d'autres meurtres semblables et enquête sur cette possibilité, en travaillant avec les services de police d'autres juridictions.

L'accusé aurait vécu dans d'autres provinces.

Les victimes

Carolyn Sinclair, 25 ans a été retrouvée morte en avril dernier. Son cadavre avait été découvert dans un sac à ordures, dans une ruelle parallèle à l'avenue Notre Dame. Elle était enceinte de quatre mois lors de sa disparition, le 13 décembre.

Pour sa part, la dépouille de Lorna Blacksmith, 18 ans, a été découverte vendredi, dans la cour arrière d'une maison du quartier West End.

Les corps de Mmes Sinclair et Blacksmith étaient en état de décomposition avancée quand ils ont été retrouvés par les policiers.

Les causes de leur mort n'ont pas été précisées.

En outre, la police a indiqué que le corps de Tanya Nepinak n'a pas été retrouvé, mais que la Couronne jugeait qu'elle disposait de suffisamment d'éléments de preuve pour accuser Shawn Lamb.

Ce dernier connaissait Mme Nepinak, selon les autorités.

Réactions immédiates des chefs autochtones

En point de presse quelques minutes après l'annonce des policiers, le grand chef des Premières Nations du Nord du Manitoba (MKO) David Harper a réclamé la mise sur pied d'une enquête publique sur les femmes disparues.

Le grand chef Harper était accompagné de représentants de l'Assemblée des chefs du Manitoba (AMC) et de familles des victimes, dont la mère et le frère de Lorna Blacksmith.

Le grand chef de l'AMC, Derek Nepinak, est pour sa part attristé par les meurtres et insiste pour rappeler que les femmes sont sacrées pour les membres des Premières Nations.

MKO, l'AMC et l'Association des chefs du Sud de la province (SCO)ont annoncé qu'elles tiendraient une veillée devant le palais législatif mardi soir.