Francophonie - Arrêt à Winnipeg pour les consultations sur la dualité linguistique

Une douzaine de représentants d'organismes ainsi que des particuliers conviés par la députée fédérale de Saint-Boniface Shelly Glover ont participé à la consultation du gouvernement fédéral sur la dualité linguistique à Winnipeg mardi.

Patrimoine canadien espère que ces rencontres permettront de déterminer les priorités de la francophonie pour les prochaines années. La feuille de route fédérale actuelle sur la dualité linguistique échoit en mars 2013.

Ces rencontres à huis clos donnent aux organismes l'occasion de discuter des priorités qu'ils souhaitent voir apparaître dans la prochaine feuille de route.

Le président de la Société franco-manitobaine (SFM) Daniel Boucher estime que la feuille de route précédente a permis de faire des avancées importantes notamment en santé, en justice et en éducation.

Ailleurs au pays

Les consultations se sont amorcées le 22 mai dernier à Moncton.

Au début de juillet, le questionnaire en ligne avait attiré 800 répondants seulement, malgré l'appel à la mobilisation de la Fédération des communautés francophones et acadiennes du Canada (FCFA).

Le ministre du Patrimoine canadien s'est arrêté à Edmonton à la fin juin, dans le cadre de cette consultation.

En Saskatchewan, l'Assemblée communautaire fransaskoise (ACF) a fortement incité les Fransaskois à participer aux consultations.

Les consultations devraient se poursuivre jusqu'en septembre.