Francophonie - École La Voix du Nord : deux ans de plus dans les locaux de l'École Burntwood

La Division scolaire franco-manitobaine a signé une entente de deux ans à la mi-juin qui permettra aux élèves de l'École La Voix du Nord de continuer à partager les locaux de l'École primaire Burntwood à Thompson, dans le nord de la province, en attendant qu'une solution à plus long terme soit trouvée.

Les élèves de l'École La Voix du Nord partagent depuis son ouverture il y a deux ans les locaux de l'École primaire Burntwood.

Toutefois, l'accès au gymnase commence à être difficile pour les élèves francophones et le besoin d'un local supplémentaire se fait aussi sentir.

L'entente signée devrait pallier le problème jusqu'en 2014, date à laquelle elle prend fin.

Les discussions entre la province et la Commission scolaire franco-manitobaine (CSFM) ne sont pas suspendues pour autant, confirme Bernard Lesage, président de la CSFM.

Il soutient qu'il préfère ne pas révéler tous les détails des négociations, mais explique que l'école, les parents et la communauté scolaire y participent pour développer « quelque chose qui saura répondre aux besoins », selon lui.

« Il est important qu'on ait notre propre école, mais ça prend quand même un certain temps pour développer un projet pareil », ajoute-t-il.

En mai dernier, il assurait que la construction d'une école à Thompson était une priorité.

Prochaines étapes

La CSFM aimerait en arriver à ce que La Voix du Nord offre des classes jusqu'à la 12e année en ajoutant un niveau supplémentaire pendant quelques années.

En septembre prochain, l'école offrira la neuvième année à ses élèves pour la première fois.

La province prévoit la construction d'un nouvel espace fonctionnel pour accueillir les élèves de La Voix du Nord d'ici 2014.

Elle ajoute néanmoins que l'espace nécessaire est pour le moment suffisant et que s'il venait à manquer, le gouvernement serait prêt à faire des rénovations.