Division scolaire franco-manitobaine - Des parents réclament une nouvelle école française dans Transcona

Alors que l'École Taché à Saint-Boniface déborde, deux quartiers du nord-est de Winnipeg, Kildonan et Transcona, qui se développent rapidement, voient les élèves affluer.

Certains parents du quartier Transcona à Winnipeg souhaiteraient la création d'une nouvelle école francophone dans leur quartier.

Sur les 367 élèves qui fréquentent l'École Taché, 56 viennent de Transcona et plus de 100 de Kildonan/Elmwood.

Ces chiffres pourraient augmenter, car beaucoup de nouveaux arrivants francophones s'installent dans ces quartiers.

La création d'une nouvelle école dans Transcona est une solution qu'il faut envisager d'autant plus que les plans d'agrandissement de l'École Taché ne prévoient qu'une capacité de 350 élèves, selon la vice-présidente du comité scolaire de l'École Taché, Melina Elliot.

« Il y a des parents qui ont déménagé à Transcona pour que leurs enfants puissent venir à l'école Taché, alors je ne sais pas s'ils seraient si contents d'avoir une école dans leur quartier », tempère-t-elle toutefois.

Avant d'étudier le projet, la Division scolaire franco-manitobaine doit recevoir une demande formelle de la part des parents.

« Nous attendons une demande. On n'a rien devant nous présentement qui nous demande d'aller ouvrir une école ou de commencer ce travail-là », affirme le directeur général de la DSFM, Denis Ferré.