Société - Meurtre de Julie Boisvenu : 10 ans plus tard, l'heure est au bilan

L'heure est au bilan, dix ans après la mort violente de Julie Boisvenu. Le 23 juin 2002, la jeune femme a été enlevée en pleine rue du centre-ville de Sherbrooke, puis violée et assassinée. Son meurtrier purge une peine de prison à vie.

À l'aube du dixième anniversaire de la mort de sa fille aînée Julie, le sénateur Pierre-Hugues Boisvenu a écrit sur sa page Facebook. « À la suite de ton départ, une grande mission est née : tu es devenue plus qu'un symbole dans la lutte pour contrer la violence faite aux femmes.(...) ».

Dans cet entretien, Pierre-Hugues Boisvenu fait le bilan de sa quête pour contrer la violence faite aux femmes.

Une lutte sous plusieurs formes

Depuis le drame, plusieurs mesures ont été mises en place à Sherbrooke. La sécurité au centre-ville a rapidement été revue. Il y a notamment eu l'ajout d'une patrouille entre 19 h et 4 h. Les images des caméras du centre-ville sont aussi enregistrées en continu.

Selon les intervenants, ces mesures ne suffisent pas pour contrer toute la menace. Le danger peut maintenant venir d'internet par exemple. La prévention et la sensibilisation demeurent les meilleurs outils pour contrer la violence.