Société - Dossier d'Alberto Castro : les démarches avancent rapidement pour le Sherbrookois

Alberto Castro, qui a dû rentrer en Colombie après avoir été expulsé du Canada le 28 avril dernier, pourrait être de retour au pays d'ici la fin de l'année.

Le technicien en laboratoire de Sherbrooke a appris la bonne nouvelle de la bouche du député néo-démocrate Pierre-Luc Dusseault. Mardi, le député était présent à la pharmacie pour un échange hebdomadaire via Skype.

C'est devenu un rituel à la pharmacie de la Place Belvédère. Une fois par semaine, le personnel communique par Skype avec Alberto Castro en Colombie.

Le technicien de laboratoire en profite pour faire le point sur ses démarches pour revenir au pays. Il doit notamment réussir des examens de français et d'anglais.

Pendant ce temps, à Sherbrooke, le dossier évolue rapidement au bureau du député fédéral. Pierre-Luc Dusseault et son équipe misent sur une demande de travailleur qualifié pour Alberto Castro. « Lorsque nous aurons le certificat de sélection du Québec, nous serons en mesure de faire notre demande de résident permanent auprès de l'ambassade du Canada à Bogota, et à ce moment-là, les démarches devraient s'accélérer. Ça devrait débloquer assez vite, d'ici Noël », explique M. Dusseault.

Les craintes d'Alberto Castro quant à sa sécurité en Colombie se sont dissipées. Il habite actuellement chez ses parents, qui ne l'avaient pas vu depuis 24 ans. « Toutes les choses ici s'améliorent pour le mieux. Je me sens plus en sécurité », dit-il.