Société - Bas-Saint-Laurent : bilan positif de l'Échofête malgré la controverse

Les organisateurs du festival environnemental Échofête de Trois-Pistoles dressent un bilan positif de l'événement malgré la controverse entourant la présence de Gabriel Nadeau-Dubois.

La participation du coporte-parole de la CLASSE a soulevé le mécontentement de la Ville de Trois-Pistoles et de certains partenaires financiers qui ont menacé de retirer leur subvention au festival.

La directrice général de l'Échofête, Karine Vincent, affirme néanmoins que la conférence de Gabriel Nadeau-Dubois, qui a attiré 400 personnes, a permis de débattre sur un enjeu de société. « On est fier de participer à ce mouvement-là », ajoute-t-elle.

De son côté, le président et cofondateur de l'événement, Mikaël Rioux, souligne que la médiatisation entourant la participation du représentant de la CLASSE a augmenté le nombre de festivaliers. « Au niveau national, l'Échofête a vraiment pris le créneau d'un festival engagé », indique-t-il.

Deux festivals en même temps

Mikaël Rioux souhaite discuter avec les organisateurs des Grandes Fêtes du Saint-Laurent pour éviter que les deux événements se déroulent en même temps pour une troisième année.

Le directeur général du festival de Rimouski, Sébastien Noël, se dit ouvert aux pourparlers, mais il tient tout de même à conserver les mêmes dates.