Relations de travail - Gaspésie-les Îles : le conflit se poursuit entre les infirmières de Gaspé et la direction de l'hôpital

Le Syndicat des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes de l'Est du Québec (SIIIEQ) pourra faire appel d'un jugement qui invalide une décision quant aux heures supplémentaires des infirmières de Gaspé.

En novembre 2010, un tribunal d'arbitrage statuait que ces infirmières ont droit à 16 heures de repos après avoir travaillé 16 heures consécutives.

L'arbitre, Me Jean Gauvin, avait soulevé qu'il est déraisonnable de demander à une infirmière ayant travaillé 16 heures d'affilée de se représenter au boulot huit heures plus tard.

Or, le 2 décembre, la direction du Centre de santé et de services sociaux de la Côte-de-Gaspé obtenait gain de cause lors d'une demande de révision devant la Cour supérieure du Québec.

La cause devrait être entendue devant la cour d'appel du Québec au cours de la prochaine année. D'ici là, les infirmières auront droit au repos de 16 heures qui leur avait été accordé en première instance.

De son côté, la direction de l'hôpital affirme qu'elle poursuit ses efforts pour limiter le recours aux heures supplémentaires.

D'après un reportage de Bruno Lelièvre