Politique - La circonscription de Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia disparaîtra

La commission chargée des circonscriptions fédérales au Québec a annoncé lundi un redécoupage de la carte électorale qui fera disparaître la circonscription de Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia.

Les Gaspésiens seraient représentés au fédéral par un seul et unique député, soit celui de la circonscription Gaspésie-Les Îles.

La nouvelle circonscription engloberait le territoire des Îles, les MRC de Matane, de Haute-Gaspésie, de La-Côte-de-Gaspé, de Rocher-Percé et de Bonaventure, ainsi qu'une partie des MRC d'Avignon et de la Matapédia.

En fait, la région des Plateaux, la réserve de Listiguj ainsi que l'essentiel des municipalités de la Vallée de la Matapédia feraient désormais partie de la nouvelle circonscription de Rimouski (au lieu de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques).

Réactions des députés touchés

« Ce que la commission nous propose, ça n'a pas d'allure. Rimouski et Gaspésie-Les îles deviendront des comtés monstres », commente le député fédéral de Gaspésie-Les Îles, Philip Toone.

Le député néo-démocrate donne l'exemple de la MRC d'Avignon, qui sera scindée en deux, et va se retrouver dans la circonscription de Rimouski, à quatre heures de route. La population de l'ouest de la MRC, poursuit M.Toone, ne sera pas desservie par le bureau du député à Carleton, tout à côté, mais qui sera situé dans une autre circonscription.

Pourtant, souligne le député, depuis les récentes compressions fédérales, les citoyens ont de plus en plus besoin de leur député, notamment pour régler des problèmes d'assurance-emploi ou de pension de vieillesse.

Philip Toone n'entend pas rester inactif et revendiquera le maintien du nombre actuel de circonscriptions dans l'Est du Québec. Il incite d'ailleurs les élus de la région et tous ceux qui se sentent concernés à participer aux audiences de la commission pour faire valoir leur point de vue.

L'actuel député de Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia, Jean-François Fortin, n'est pas surpris. Il explique que la diminution de la population laissait entrevoir ce type de découpage.

Le député s'insurge toutefois contre la proposition qui, dit-il, vient charcuter les régions. « C'est tout à fait ridicule comme redéfinition de carte électorale, commente Jean-François Fortin, ce n'est pas prendre en considération la réalité géographique de notre région, où il y a peu de centres urbains. »

Le critère prépondérant, c'est la démographie, analyse le député. « Quand on coupe une voix en région, on s'attaque directement à la diversité de notre territoire », croit Jean-François Fortin.

Jean-François Fortin souligne que la nouvelle circonscription de Gaspésie-Les Îles compterait aussi un très grand nombre d'électeurs, comparativement à des circonscriptions plus urbaines. C'est le cas aussi de la nouvelle circonscription de Rimouski, qui comptera plus de 112 000 électeurs. En fait, les trois nouvelles circonscriptions de la Gaspésie-Les Îles et du Bas-Saint-Laurent seraient parmi les plus populeuses du Québec.

Ainsi, des députés en région devront non seulement parcourir un vaste territoire, mais aussi représenter un plus grand nombre de commettants, constate Jean-François Fortin. « On vient amputer la capacité de représentation de notre région. [...] Il sera de plus en plus difficile de faire un travail politique et communautaire à la hauteur des attentes des citoyens », croit le député du Bloc québécois.

D'autres voix

La présidente de la Coalition urgence rurale, Suzanne Tremblay, ajoute sa voix à celle du député Jean-François Fortin pour dénoncer la diminution du pouvoir politique des régions.

L'ancienne députée fédérale note que c'est encore la grande région de Montréal qui emporte la mise au détriment du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie. « Ce qui m'étonne c'est qu'on en ajoute un dans Montréal alors que Montréal se vide au profit des banlieues. Je ne comprends pas qu'on vienne nous enlever notre comté pour le donner à Montréal », s'indigne Mme Tremblay.

De son côté, le député de Matane à l'Assemblée nationale, Pascal Bérubé relève plusieurs invraisemblances dans le découpage de la nouvelle carte électorale fédérale, dont le chevauchement des régions administratives et la division de la MRC de la Matapédia.

« On tient compte uniquement du caractère démographique. Une fois qu'on a dit ça, il faut préparer notre argumentaire et on va travailler ensemble Jean-François et moi », ajoute le député du Parti québécois.

Pascal Bérubé promet de soutenir son homologue fédéral Jean-François Fortin dans sa lutte pour préserver la circonscription de Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia.

Modifications au Bas-Saint-Laurent et sur la Côte-Nord

Par ailleurs, la commission propose que la nouvelle circonscription de Rimouski inclue la MRC de la Mitis, des Basques, de Rimouski-Neigette et une partie des MRC d'Avignon, de Matapédia et de Témiscouata.

La majorité des électeurs du Témiscouata seraient dorénavant invités à voter dans la circonscription Elzéar-Bernier, qui remplacera celle de Montmagny-L'islet-Kamouraska- Rivière-du-Loup. Plusieurs circonscriptions porteront ainsi le nom de personnalités connues comme Maurice Richard ou Gilles Villeneuve. Né à L'Islet, le capitaine Elzéar Bernier est un navigateur célèbre pour ses nombreux voyages d'exploration en Arctique au début du 20e siècle.

Sur la Côte-Nord, la population de la MRC de la Haute-Côte-Nord sera intégrée à la circonscription de Manicouagan. Une nouvelle circonscription, Charlevoix-Saguenay, réunira la Ville de Saguenay et la côte de Charlevoix.

Enfin, trois nouvelles circonscriptions seront créées dans la couronne de Montréal et une autre sur l'île de Montréal.

La commission entreprendra cet automne une série de consultation sur sa proposition dans 18 villes du Québec. La tournée sera lancée le 5 septembre à Saguenay.

La commission sera de passage à Gaspé, le 11 septembre, à Matane, le 12 septembre et à Rivière-du-Loup, le 14 septembre.

Toute personne qui souhaite présenter des observations à une audience doit faire parvenir un avis à la commission au plus tard le 27 août.