Environnement - Côte-Nord : une pétition pour réclamer un moratoire sur l'île d'Anticosti

Plus de 6500 personnes ont signé une pétition pour réclamer une étude indépendante sur les impacts de l'exploration et de l'exploitation d'hydrocarbures sur l'île d'Anticosti.

Les signataires souhaitent que Québec instaure un moratoire sur la recherche de l'or noir sur l'île.

Alors que l'entreprise Junex a déjà commencé à déboiser différentes zones de l'île à la recherche de futurs sites de forage, les opposants craignent les contrecoups du projet.

« Il n'y a pas d'étude environnementale, il n'y a pas d'information donnée sur ce qui a été autorisé et sur ce qui va se faire. C'est vraiment à la va-vite », s'inquiète un résident de l'île, Marc Lafrance.

Le président de Pétrolia, André Proulx, refuse de se plier aux demandes des pétitionnaires. « On ne saurait même pas quoi considérer dans l'étude d'impact environnemental », fait-il valoir.

La compagnie pétrolière effectuera des travaux au cours de l'été pour mieux comprendre ce qui se trouve dans le sous-sol de l'île.

Par ailleurs, les opposants espèrent que cette pétition suscitera l'intérêt des candidats à la veille du déclenchement des élections générales au Québec.