Cyclisme - Bas-Saint-Laurent : pour mieux rouler à vélo à Rivière-du-Loup

Vélo Québec fait une série de recommandations à la Ville de Rivière-du-Loup pour améliorer son réseau cyclable d'ici 2014. Rivière-du-Loup ajoutera ainsi 15 kilomètres de bandes cyclables.

Toutefois, plusieurs problèmes demeurent entiers.

La topographie en plateau de la municipalité représente un défi pour les cyclistes en raison des fortes pentes. Le directeur du service des loisirs, Benoît Ouellet, admet qu'il faut être déterminé pour faire du vélo à Rivière-du-Loup. « Il y a beaucoup de côtes avec des pentes supérieures à 8 %. Et 8 %, on sait que c'est la limite pour l'usage du vélo, pour monter une côte », relève M. Ouellet.

De plus, en raison de la rivière qui coupe la ville en deux, l'accès au secteur Saint-Ludger demeure problématique et sans solution à court terme.

Vélo Québec a étudié différentes hypothèses, comme l'aménagement d'une nouvelle passerelle ou l'utilisation de la passerelle du barrage ou celle de la rue Frontenac, pour permettre aux cyclistes de traverser la rivière autrement que par l'étroit pont d'Amours.

Toutes ces solutions se sont avérées trop coûteuses. La Ville effectuera donc les travaux plus accessibles comme l'aménagement de nouvelles voies cyclables et de voies unidirectionnelles.

Les travaux, étalés sur trois ans, coûteront 30 000 $.