Élections Québec 2012 - Bas-Saint-Laurent : Irvin Pelletier promet des politiques agricoles adaptées aux régions

La forêt et l'agriculture figurent parmi les priorités du candidat péquiste dans Rimouski, Irvin Pelletier.

En conférence de presse ce matin à la bergerie C'est la faute des biquettes au Bic, il a annoncé que le Parti québécois s'engage à adapter les programmes agricoles aux besoins spécifiques de chaque région.

La politique d'occupation du territoire proposée par Irvin Pelletier est accueillie favorablement par le producteur et transformateur, François Gagnon. « Nous ce qu'on aimerait, Annie et moi et mes enfants, c'est en vivre de notre ferme, chose qui n'arrive pas. Nous c'est des pertes chaque année qu'on cumule tout le temps », a indiqué François Gagnon.

En foresterie, Irvin Pelletier ajoute que son parti investira massivement dans la sylviculture, en favorisant notamment le développement des forêts de proximité. Il croit par ailleurs qu'une décentralisation de la gestion des forêts publiques au Québec est devenue nécessaire.

« Il y a beaucoup de forêts publiques dans la circonscription de Rimouski. Elles sont souvent exploitées par des propriétaires d'usines de sciage. Pour eux, ramasser du bois par terre, déjà tombé, ce n'est pas rentable. Ce qu'on aurait pu faire depuis 2005, à propos des 60 000 emplois perdus dans la forêt et les usines de sciage, ça aurait été de réorienter ces gens-là dans les travaux sylvicoles », estime Irvin Pelletier.