Économie régionale - Bas-Saint-Laurent : les employés à la rescousse de CNP de Rivière-du-Loup

Les 130 travailleurs syndiqués de l'usine de CNP de Rivière-du-Loup acceptent une réduction de salaire de 10 % afin d'aider leur employeur à résoudre des problèmes financiers temporaires.

La question a été débattue, jeudi, pendant cinq heures lors d'une assemblée syndicale extraordinaire.

La diminution de salaire prend la forme d'un prêt sans intérêt qui sera remboursé sous forme d'augmentation de salaire lorsque la situation financière de l'entreprise sera rétablie. L'entente sera incluse dans la nouvelle convention collective de trois ans qui, selon la CSN, sera signée sous peu.

Le porte-parole syndical André Cloutier reconnaît que l'entente sort des sentiers battus. « Les constats de ceux qui ont vérifié le dossier nous indiquent que c'est un peu le résultat d'une croissance trop rapide de l'entreprise », explique le conseiller de la CSN. Il s'agit donc, poursuit M. Cloutier, d'une situation temporaire et l'entreprise devrait retrouver le chemin de la rentabilité.

Le producteur de viande de porc a mis fin au quart de travail de soir en mai dernier pour pallier ces difficultés. Une cinquantaine de travailleurs ont été mis à pied.