Économie - Côte-Nord : deux compagnies minières paralysées à Schefferville

À Schefferville, une trentaine de manifestants autochtones bloquent l'accès aux travailleurs des compagnies minières Labrador Iron Mines et New Millennium Iron depuis samedi.

Ils reprochent à plusieurs compagnies d'effectuer du forage à proximité de leur communauté sans avoir conclu d'accord préalable avec le conseil de bande.

Seules les minières Labrador Iron Mines et New Millenium Iron détiennent des ententes avec le conseil de bande de Schefferville.

Pendant ce temps, une centaine d'employés des compagnies minières réclament la levée de la barricade pour reprendre leur travail.

Aucun incident n'a été constaté entre les travailleurs et les manifestants. La Sûreté du Québec est sur place pour surveiller la situation.

Pour sa part, le président-directeur général de New Millennium Iron, Dean Journeaux, souhaite favoriser le dialogue entre la communauté et les compagnies minières.

« C'est inquiétant jusqu'à un certain point. Les gens ont quand même des choses à dire », indique-t-il.

Le chef Réal Mckenzie, qui était de retour mardi soir à Schefferville, aura à dénouer cette impasse au cours des prochains jours.