Patrimoine mondial - La décision de l'UNESCO au sujet de Grand-Pré approche

L'UNESCO devrait annoncer samedi si elle accorde à Grand-Pré, en Nouvelle-Écosse, le statut de site du patrimoine mondial de l'humanité.

Les responsables de l'UNESCO qui évaluent cette candidature sont réunis en Russie, à Saint-Pétersbourg. Il y a sept heures de décalage entre cette ville et les Maritimes. Il pourrait donc encore faire nuit à Grand-Pré lorsque le comité prendra sa décision.

Grand-Pré est d'abord un lieu historique hautement symbolique pour les Acadiens. C'est dans ce village que la Déportation a commencé en 1755.

La région serait aussi reconnue pour la beauté de son paysage, en bordure de la baie de Fundy. Elle fait partie de l'histoire du peuple Micmac, des Acadiens et des Planters. Ces derniers sont des colons anglais qui se sont installés sur les terres des Acadiens après la Déportation. Leurs descendants appuient aujourd'hui la candidature de Grand-Pré.

Peter Herbin, coprésident du comité consultatif pour la nomination de Grand-Pré, compte parmi ses ancêtres des Acadiens et des Planters. Il explique qu'il est très heureux de participer à l'évolution de ce site qui peut faire partie du patrimoine mondial.

Grand-Pré attire chaque année de 30 000 à 65 000 touristes. La région serait la 14e au Canada à devenir un site du patrimoine mondial de l'humanité.