Manifestation - Des travailleurs au Nouveau-Brunswick dénoncent la réforme de l'assurance-emploi

Des travailleurs du Nouveau-Brunswick contestent la réforme de l'assurance-emploi, adoptée avec le projet de loi C-38 du gouvernement fédéral.

Plus de 400 travailleurs ont manifesté, dimanche, à Tracadie-Sheila, contre cette réforme. Ils accusent Ottawa de nuire aux collectivités dont l'économie dépend du travail saisonnier.

La réforme de l'assurance-emploi s'inspire d'un mauvais calcul, selon le travailleur Raoul Savoie.

« Qu'ils donnent notre argent ici, notre chômage qui nous appartient. Qu'ils arrêtent de nous voler, qu'ils arrêtent de nous couper. Qu'ils coupent dans les fonctionnaires du gouvernement, pas dans les pauvres, dans la Péninsule acadienne », réclame Raoul Savoie, travailleur et manifestant

Les changements proposés par le gouvernement nuiront, selon les manifestants, à toutes les collectivités de la Péninsule acadienne. L'économie de cette région repose en grande partie sur les emplois saisonniers.

Le député néo-démocrate d'Acadie-Bathurst, Yvon Godin, faisait partie des manifestants. « Il faut que le gouvernement accepte que dans notre pays, c'est un pays qui est diversifié, il y a du travail à plein temps et il y a du travail saisonnier », a-t-il déclaré.

Alma Breau-Thibodeau rappelle qu'il est possible pour tout employé au pays de perdre son travail et devoir faire une demande d'assurance-emploi.

Les travailleurs de la Péninsule acadienne n'ont pas dit leur dernier mot. Ils ont l'intention de continuer leur lutte dans l'espoir que le gouvernement Harper revienne sur sa décision.