- Intimidation : Des parents à Saint-Joseph obtiennent satisfaction

Les parents qui ont retiré leurs enfants de l'école communautaire Saint-Joseph, au Nouveau-Brunswick, pour des incidents d'intimidation pourront les envoyer à une autre école.

Ces parents, Marie-France Dubé et Matthew Medina, se sont réunis, lundi après-midi, avec des représentants du district scolaire.

Ils avaient demandé que leur fille de 9 ans puisse fréquenter une autre école, mais le district scolaire avait refusé. Ils sont toutefois parvenus à un accord lors de leur réunion de lundi.

Les deux enfants du couple n'allaient plus à l'école depuis trois semaines. Selon les parents, il était hors de question que les enfants retournent à l'école communautaire Saint-Joseph. Ils affirmaient avoir trouvé une autre école prête à les accueillir.

La jeune Noemy Medina a affirmé la semaine dernière qu'elle subit de l'intimidation dans l'école communautaire Saint-Joseph depuis deux ans. La famille a des origines philippines. Noemy a expliqué qu'elle est victime de racisme et que d'autres élèves l'ont frappé. Elle refusait de retourner à cette école.

Les deux enfants du couple devraient entrer dans leur nouvelle école d'ici la fin de la semaine.

La sortie de ces parents suscite beaucoup de réactions dans la collectivité. D'autres parents ont créé un groupe dans un média social pour appuyer le personnel de l'école et affirmer que c'est un bon établissement.

Un groupe de parents comptaient tenir un rassemblement à ce sujet, lundi matin, mais l'activité a été annulée à la suite d'une discussion avec des dirigeants du district scolaire. Les organisateurs promettent cependant que leur rassemblement aura lieu prochainement.