Infrastructures - L'offre de Fredericton pour l'école Moncton High est acceptée

Le conseil municipal de Moncton accepte une offre du gouvernement du Nouveau-Brunswick pour officialiser le déménagement de l'école Moncton High.

La majorité des conseillers a voté cette offre, lundi soir.

La Municipalité s'opposait auparavant au plan du gouvernement de construire la nouvelle école dans le secteur de Royal Oaks, en partie en raison des coûts des infrastructures nécessaires.

L'entente acceptée lundi soir est assortie d'un financement de 12 millions de dollars pour aider la Ville à payer certains coûts, notamment les conduites d'eau et d'égouts ainsi que les trottoirs.

Le gouvernement provincial a accepté de convertir l'ancienne école en espaces à bureau et en appartements en copropriété.

Des citoyens ont mené une campagne pour que la nouvelle école soit construite plus près du centre-ville. Le conseil municipal précédent réclamait la tenue d'un forum public sur le sujet.

Les conseillers commentent le débat

La conseillère Dawn Arnold a recommandé à ses homologues de continuer à s'opposer à la réalisation du projet dans le secteur de Royal Oaks. Elle dit avoir l'impression que la Ville est victime d'intimidation.

Son homologue Charles Léger juge que ces 12 millions de dollars sont insuffisants. Il affirme que la Municipalité ne peut empêcher le gouvernement de réaliser son plan, mais qu'elle peut toujours exprimer de l'opposition.

L'appui financier gouvernemental satisfait toutefois le conseiller Daniel Bourgeois. Il souligne que la Municipalité a non seulement été consultée cette fois-ci, mais qu'elle a aussi négocié avec Fredericton.

La conseillère Paulette Thériault juge que le moment est venu de cesser de se plaindre et de tourner la page sur ce débat. Elle explique que la ville grandit et que le gouvernement accepte de conserver l'ancienne école sous forme de condos et de bureaux.