Gouvernance locale - Le projet de regroupement municipal à Shippagan progresse

Les responsables d'un projet de regroupement municipal dans la région de Shippagan, au Nouveau-Brunswick, sont suffisamment avancés pour en parler plus ouvertement.

Huit districts de services locaux (DSL) ainsi que les municipalités de LeGoulet et de Shippagan ont envie de resserrer leurs liens.

« La population est de plus en plus vieillissante, le taux de natalité est vraiment bas. Il y a un exode quand même assez important qui se passe en ce moment. Alors, je pense que c'est le temps qu'on mette la main à la pâte et qu'on essaye de se concerter en tant que région rurale », explique Odette Robichaud, porte-parole du projet de regroupement et présidente du comité consultatif du DSL d'Inkerman Centre

Le maire de LeGoulet, Wilfred Roussel, ne cache pas son enthousiasme. Celui de Shippagan, Tilmon Mallet, est tout aussi encouragé par cette idée de regroupement. Selon lui, le fait que l'initiative soit venue d'Inkerman, et non d'une des deux municipalités, contribue à l'acceptation sociale du projet.

« Éviter l'histoire à un moment donné que les gros mangent les petits. Ça, on ne voulait pas ça. On veut qu'on travaille ensemble là-dedans. Les gens se sont montrés vraiment intéressés. On a besoin de collaboration et de coopération, surtout », affirme Tilmon Mallet.

Des consultations publiques auront lieu, dès l'automne prochain, dans les dix collectivités visées par le projet de regroupement.