Environnement - De déchets à énergie verte

Le site d'enfouissement sanitaire régional dans le nord-ouest du Nouveau-Brunswick produit maintenant de l'électricité avec le méthane qui se dégage du site.

C'est le premier dépotoir dans la province à vendre de l'électricité à Énergie Nouveau-Brunswick.

Depuis 15 ans, les déchets de la région sont enterrés dans le site d'enfouissement de la Commission de gestion enviro ressources du nord-ouest, la COGERNO.

Environ 60 000 tonnes de déchets y sont enfouies annuellement. Les déchets en décomposition produisent beaucoup de méthane.

Selon la COGERNO, le site dégage environ 30 000 tonnes de carbone par année dans l'atmosphère.

Grâce à des puits et à un système de tuyaux souterrains, le méthane est maintenant dirigé vers une centrale. Le biogaz sert ensuite de combustible pour alimenter une génératrice d'électricité.

Le directeur de la COGERNO, Jean Bourque, affirme que le site produit assez d'électricité pour desservir 500 foyers.

La transformation du site a coûté environ 2 millions de dollars. Les gouvernements provincial et fédéral ont financé la moitié du projet.

L'électricité produite par la génératrice est entièrement vendue à Énergie Nouveau-Brunswick.

Selon Jean Bourque, cela devrait générer 200 000 $ par année en profits nets pour la COGERNO.

De plus, la chaleur dégagée par la génératrice sera aussi récupérée.

« Nous l'utilisons pour chauffer nos bâtiments. Cela nous permet d'économiser au niveau du mazout, puis par conséquent, il y a encore moins de carbone qui est utilisé pour nos besoins à nous », explique Jean Bourque.

La génératrice fonctionne actuellement à la moitié de sa puissance maximale. Elle atteindra seulement sa vitesse de croisière dans 5 à 6 ans.